Découvrez Sylha, premier réseau monétique au service de l'économie sociale et solidaire.

Thématiques : 
335 lectures
Mercredi 13 Juin, le bar de la Belle Électrique accueillait la soirée de lancement de SYLHA. Au programme, un point d'information pour découvrir le projet et une émission de radio, "Mon'Ethique", animée par les radios locales associatives New's FM, Radio Grésivaudan et Couleur Chartreuse. L'occasion pour Lucas Duchaine, initiateur du projet, de répondre aux questions de Christophe Ogier, Malika, Arsène et des autres invités de l'émission.
Avant toute chose, qu'est ce que Sylha ? Pour faire simple, c'est un système de paiement qui permet de détourner les frais de transaction de carte bleu vers les associations. En effet, lorsque vous payez avec votre carte bancaire chez un commerçant, celui-ci reverse une partie de la somme, souvent 1 %, à son établissement bancaire. En France, c’est près de 445 milliards d’euros qui transitent par carte bleue chaque année, soit un gain de 4,45 Milliards d’euros pour les institutions bancaires et monétiques. Sachant que l’ensemble de ce système de paiement est détenu par des géants américains comme VISA et MASTERCARD.
 
Sylha propose un réseau de monétique social et solidaire grâce à un nouveau moyen de paiement sans contact matérialisé par une pièce de monnaie connectée à un porte-monnaie électronique, des nouveaux terminaux de paiement et une place de marché virtuelle où il est possible de stocker son argent de manière sécurisée.
 
 
À chaque paiement effectué avec Sylha, l’utilisateur gagne des points qu’il peut reverser à des organisations à but non lucratifs de son choix via une plateforme de financement démocratique. Ces points ont une valeur financière définie en fin de chaque mois permettant ainsi à des associations d’obtenir gratuitement, régulièrement et automatiquement des financements tous les mois en ne remplissant qu'une seule fois un dossier de présentation.
 
Vous avez dis révolution ? Si le projet aboutit, très certainement.
 
 
Ceci dit, comment marche concrètement le système Sylha ?
 
Concrètement, vous achetez la pièce de monnaie pour 15 € (achat à vie), Sylha vous créé un porte-monnaie électronique. Vous créditez de l’argent de votre compte bancaire vers ce compte virtuel sécurisé. La pièce possède une puce RFID passive contenant des informations d’identification cryptées qui permettent de la relier à ce porte-monnaie électronique. Quand vous payez chez un commerçant avec Sylha, instantanément, la transaction génère des points qui vous sont reversés que vous pouvez distribuer aux associations adhérentes au réseau, sur le même principe que le moteur de recherche Lilo.
 
Le commerçant lui, peut se munir du terminal de paiement Sylha en échange d’un chèque de caution de 160 € qui sera encaissé. Il définit le taux des frais de transaction avec un minimum de 0,4%. Sylha a, à l’heure actuelle, 70 % de taux d’acceptation chez les commerçants. Plusieurs commerçants grenoblois ont déjà adhéré au réseau, dont la Belle Électrique, partenaire historique du projet, et une soixantaine sont intéressés.
 
Sylha va également plus loin. Tout d'abord, le mouvement « Mÿ generation » est une association crée autours de Sylha pour soutenir son développement et créer une communauté d'ambassadeurs qui pourra amener le citoyen à débattre et prendre conscience des enjeux actuels. Les thématiques porteront par exemple sur les données personnelles, l’intelligence artificielle, le système économique et l’organisation démocratique. L'adhésion à l'association, qui coûte 1 euro symbolique par mois, permet dans un premier temps d'apporter un soutient financier à Sylha, tout en prenant part à un mouvement plus global pour mettre en avant les initiatives citoyennes.
 
Les associations, en plus de pouvoir bénéficier de financements grâce aux points que leur reverseront les utilisateurs, peuvent également soutenir l'initiative de Sylha en animant le mouvement dans leur région. En échange de ces actions, ces structures pourront rentrer dans le capital de Sylha à hauteur minimum de 100 € via une campagne de financement participatif « Lita » qui sera mise en place courant 2018. Ainsi, tout bon résultat de Sylha permettra de reverser les dividendes aux structures associatives actionnaires et indépendantes. 
Sylha et « Mÿ generation » créent ainsi une boucle économique où le capital nourrit le social et le solidaire. De cette manière, tous les acteurs sont ainsi unis dans la réussite. 
Les entreprises n’ayant pas de liens directs avec le consommateur peuvent rejoindre le mouvement en réalisant un don à l’association partenaire de Sylha en charge du mouvement. 
Tous citoyens et toutes structures juridiques pourront ainsi participer de près ou de loin à faire évoluer notre système économique vers plus d’éthique et plus de partage pour laisser cette philosophie du « toujours plus » de côté, au moins en partie.
 
Si vous voulez plus d'informations, nous vous conseillons d'écouter le replay de l'émission
 Mon'Ethique »
ou de vous rendre sur les sites de Sylha et « Mÿ generation ».
 
[EDIT] : Une nouvelle soirée de présentation aura lieu au Trankillou le Mardi 10 Juillet à 18h30. Vous pourrez vous renseigner plus amplement et adhérer au projet sur place. L'évènement Facebook ici

Portfolio

Emission « Mon'Ethique »
Intervention de Pascale Clouaire, adjoint au Maire de Grenoble
Le clan Sylha au complet

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association : asso@alpesolidaires.org – 06.68.35.32.22
Contacter l'administration du site :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email